Cinéma Les envies du Monde

Chaque mercredi dans La Matinale, les journalistes cinéma du « Monde » livrent leurs critiques des films à découvrir en salle.

Article réservé aux abonnés

LA LISTE DE LA MATINALE

« La Cour des Miracles », film français de Carine May et Hakim Zouhani (2022). « La Cour des Miracles », film français de Carine May et Hakim Zouhani (2022).

Les comédies tiennent l’affiche, la Palme d’or Sans filtre, du Suédois Ruben Ostlund, La Cour des miracles, de Carine May et Hakim Zouhani, mais aussi un polar documentaire, Poulet frites, de Jean Libon et Yves Hinant, des films de société, Le Sixième Enfant, de Léopold Legrand, et Le Soleil de trop près, de Brieuc Carnaille. Sans oublier la reprise de Tendres passions (1983), le film aux cinq Oscars de James L. Brooks.

A voir

« La Cour des miracles » : une école écolo, au secours de la mixité

Voici une fiction écolière qui met le doigt précisément là où ça fait mal. Une société dans laquelle les inégalités se creusent et qui pèse de tout son poids et de tous ses maux sur l’école. Ce sujet, les auteurs de La Cour des miracles, Carine May, qui fut enseignante, et Hakim Zouhani, qui fut animateur, le connaissent bien. Alors qu’ils ont grandi tous deux à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), ils y ont tourné une poignée de films, longs ou courts (Rue des cités en 2011, La Virée à Paname, en 2013…), qui les ont fait remarquer.

Nous voici à l’école Jacques-Prévert, quelque part en Seine-Saint-Denis. Zahia (Rachida Brakni), la principale, se désespère du déclassement de l’établissement, de la non-mixité qui a fini par y prévaloir, de la gestion de l’indigence à quoi se réduit sa tâche.

La nouvelle de la construction d’un ensemble immobilier destiné aux classes moyennes supérieures à proximité lui fait reprendre espoir sur la question du recrutement des élèves. Il semble toutefois, après adaptation par la mairie de la carte scolaire, que le lotissement dépendra d’un établissement flambant neuf, trié sur le volet de l’innovation pédagogique.

La fiction arrive véritablement ici, lorsque Zahia et une jeune institutrice écolo (Anaïde Rozam) se lancent tête baissée dans un projet d’« école verte » pour concurrencer leur rutilant concurrent… Jacques Mandelbaum

« La Cour des miracles », film français de Carine May et Hakim Zouhani. Avec Rachida Brakni, Anaïde Rozam, Disiz, Gilbert Melki, Mourad Boudaoud (1 h 34).

« Poulet frites » : polar documentaire à la sauce belge

Née en 1985, l’émission de télévision documentaire franco-belge « Strip-tease » a montré pendant plus de trente ans les tics tragi-comiques de nos vies quotidiennes. A chaque épisode, son milieu : « Marchands de Tapie », par exemple, dans une école de commerce lancée par le célèbre homme d’affaires. Ces films de mœurs n’ont rien raté de nos travers, de nos ambitions manquées, de nos obsessions, de nos mauvais goûts jusqu’à ce qu’en 2012 de nombreux téléspectateurs agitent le drapeau rouge du voyeurisme à la suite de la diffusion du reportage « Recherche bergère désespérément ».

Il vous reste 83.19% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

Découvrir les offres multicomptes

Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

Comment ne plus voir ce message ?

En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

Y a-t-il d’autres limites ?

Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

Vous ignorez qui est l’autre personne ?

Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.