Box-office France : “Bullet Train” file en tête du classement

Il y a 1 semaine 29

Le blockbuster porté par Brad Pitt arrive en tête du box-office français pour son premier jour, suivi par “L’année du Requin” avec Marina Foïs.

Depuis sa sortie en salle ce mercredi 3 août, Bullet Train, réalisé par l’ancien cascadeur David Leitch, domine le box-office avec 106 026 spectateur·trices sur 786 copies. Le long-métrage dépasse ainsi les scores réalisés par Atomic Blonde, l’avant-dernier film de David Leitch, lors de son premier jour de sortie. Mais, même si Bullet Train peut se venter d’un bon démarrage, il n’est pas à la hauteur des autres blockbusters sortis ces dernières semaines. Les Minions 2, par exemple, cumulaient 603 500 entrées, soit, rappelons-le, le meilleur premier jour national depuis Le roi Lion de Jon Favreau en 2019.

L’année du requin des frères Boukherma est la deuxième nouveauté de la semaine dans le classement. Avec Marina Foïs, Kad Merad et Jean-Pascal Zadi au casting, le film a vendu 13 557 tickets hors avant-première, pour un total de 17 779 entrées sur 482 copies. L’année du requin s’en sort bien mieux que le précédent film des frères Boukherma, Teddy, qui n’avait pas vraiment conquis le public français, avec seulement 4 710 entrées réalisées pour son premier jour d’exploitation.

Un autre film avec Marina Foïs en tête d’affiche continue à rassembler des spectateur·trices dans le domaine du cinéma d’auteur : As Bestas, de Rodrigo Sorogoyen. Le film a su réunir 8 962 spectateur·trices le premier jour et 71 653 au bout d’une semaine. Un score largement supérieur à Madre, le film précédent du réalisateur espagnol qui cumulait 28 242 entrées la première semaine.

La Nuit du 12 a conquis le public français

Après un superbe démarrage avec un million d’entrées la première semaine, Thor: Love and Thunder est toujours au sommet pour sa troisième semaine d’exploitation, malgré une baisse de fréquentation de 29 %, avec 404 765 entrées pour 2 129 017 au total. Les Minions 2 : Il était une fois Gru lui emboîte toujours le pas avec 351 988 entrées, pour un total de 2 893 838 spectateur·trices. Krypto et les Super-Animaux débarque, quant à lui, dans le classement et se retrouve, pour sa première semaine de diffusion, sur la troisième marche du podium avec 306 139 entrées cette semaine.

Mais La Nuit du 12 reste la grande surprise de la semaine. Le film a fait plus d’entrées lors de sa troisième semaine de diffusion (72 629 tickets vendus) que lors de sa deuxième (72 191), avec une fréquentation en hausse de 1 %. Une performance qui reste rare pour un polar français et qui doit son mérite à un très bon bouche-à-oreille. Il dépasse donc déjà largement le dernier film de Dominik Moll, Seules les bêtes (2019), qui avait fait 102 262 entrées en fin de carrière, ainsi que les 176 783 tickets vendus en 2011 pour Le Moine, avec Vincent Cassel.

Woody Allen continue de dégringoler avec Rifkin’s Festival

Coup dur pour Woody Allen, qui enregistre le pire démarrage en France de sa carrière avec Rifkin’s Festival – seulement 39 643 tickets ont été vendus lors de la première semaine de diffusion. À titre de comparaison, son précédent film, Un jour de pluie à New York, sorti en 2019, cumulait 202 317 entrées au démarrage. Un faible score en comparaison des anciens succès du réalisateur, le dernier en date restant Magic in the Moonlight (2014), où Emma Stone a magiquement fait grimper le nombre d’entrées jusqu’à 1 055 559 au total, avec 369 909 tickets vendus la première semaine.

Lire la Suite de l'Article