Old : M Night Shyamalan de retour avec un thriller psychologique percutant et inventif, notre critique

Il y a 5 jours 14

M. Night Shyamalan est de retour au cinéma ce mercredi 21 juillet avec Old. L'occasion pour le réalisateur de frapper fort avec un scénario adapté du Château de Sable de Pierre Oscar Levy et Frederik Peeters. A l'instar de ses précédentes créations, le cinéaste est parvenu avec ce long-métrage à offrir un thriller psychologique épatant et inventif. De quoi marquer son grand come-back au cinéma deux ans après Glass, le troisième chapitre d'une saga ayant réuni auparavant Invincible et Split. Avec Old, le metteur en scène s'attaque à une nouvelle appréhension des corps à travers les thématiques de la vieillesse et de la mort tout en offrant une création aussi surprenante qu'intelligente qui risque de vous secouer !

LE SYNOPSIS DE OLD

Old.
Old. — Crédit(s) : Universal Pictures

Le synopsis de Old est le suivant : "En vacances dans les tropiques, une famille s’arrête pour quelques heures sur un atoll isolé où ils découvrent avec effroi que leur vieillissement y est drastiquement accéléré et que leur vie entière va se retrouver réduite à cette ultime journée." Un thriller psychologique et fantastique prenant qui multipliera les péripéties pour offrir une réflexion sur notre condition humaine.

LE CASTING DE OLD

Old. 
Old.  — Crédit(s) : Universal Pictures

Old est un film réalisé et scénarisé par M. Night Shyamalan. Le réalisateur fera également plusieurs apparitions dans le long-métrage mais son casting se compose principalement de Gael Garcia Bernal, Vicky Krieps, d'Alex Wolff ainsi que de Thomasin McKenzie. Ces derniers incarneront respectivement Guy, Prisca, Trent et Maddox. Ils seront également accompagnés de Rufus Sewell (Charles), Abbey Lee (Chrystal), Eliza Scanlen (Kara), Nikki Amuka-Bird (Patricia), Ken Leung (Jarin), et d'Aaron Pierre (Mid-Size Sedan), d'autres touristes se retrouvant sur la plage maudite ainsi que de Gustaf Hammarsten dans la peau du directeur de l'hôtel.

CE QUE L'ON A AIME DANS OLD

Old. 
Old.  — Crédit(s) : Universal Pictures

Avec Old, M. Night Shyamalan retrouve l'un de ses thèmes de prédilection. S'il avait déjà abordé la mort de manière fantastique avec Sixième Sens par exemple mais aussi la puissance et la faiblesse du corps dans la trilogie Invincible, Split et Glass, avec Old le cinéaste conserve la patte surnaturelle qui a fait sa renommée pour s'attaquer à un sujet à la limite du réalisme. C'est d'ailleurs cet équilibre entre ces deux éléments qui rend son cinéma fascinant et percutant. Avec Invincible ou Glass, le cinéaste mettait en avant de manière sombre et brut le super-héros face à son antagoniste. Ici, avec ce nouveau film, Shyamalan essaye toujours par le biais du fantastique et de l'horreur d'évoquer cette fois-ci l'absurdité de la condition humaine, la maladie, la vieillesse, tout en rendant cela particulièrement divertissant.

Old. 
Old.  — Crédit(s) : Universal Pictures

C'est d'ailleurs en cela que réside l'un des points forts du film : offrir malgré cette thématique un film inventif tant par sa mise en scène que par ses péripéties. Ceci favorisera également une appréhension poussée des personnages qui vont évoluer devant nos yeux à une vitesse effrénée, le casting particulièrement convaincant étant le témoin de leur évolution. Enfin, Old aura également l'intelligence d'offrir une explication aux aventures de nos héros. De quoi offrir une conclusion satisfaisante plutôt que de laisser flotter une part de mystère non élucidé, qui aurait pu paraître frustrante ici.

CE QUE L'ON A MOINS AIME DANS OLD

Old. 
Old.  — Crédit(s) : Universal Pictures

Toutefois, ce dénouement une fois expliqué, pourrait paraître légèrement tiré par les cheveux, celui-ci flottant davantage avec la science-fiction plutôt qu'avec le surnaturel ou de l'imaginaire. Or et fort heureusement, M. Night Shyamalan a veillé à ne pas franchir la barrière de l'absurde et pose la question : Jusqu'où est-on prêt à aller pour le bien commun ? Une interrogation qui raisonne particulièrement à notre époque et qui malgré le fait qu'elle se rapproche du happy ending légèrement surfait parvient à offrir un film percutant, divertissant et ingénieux à ne pas manquer sur grand écran ! A moins que vous vouliez avant cela vous replonger dans l'univers de Kaamelott et de son Premier Volet, également attendu ce mercredi dans les salles obscures françaises.

Lire la Suite de l'Article